Pour une deuxième année consécutive, trois amies et moi sommes allées flotter (sur un ananas) sur une rivière du Vermont l’instant d’un samedi après-midi. Pis croyez-moi, nous n’étions pas les seules!

L’an dernier, c’était un « excellent » article du Journal de Montréal qui nous avait informé, une amie et moi, de cet événement qui se déroulait à Richmond, au Vermont, vers la fin juillet. Ni une ni deux, nous avons invité deux amies qui ont aussitôt embarqué dans le projet: s’acheter des tubes trendy, conduire jusqu’au Vermont, acheter quelques bières et se laisser flotter… tout ça pour une bonne cause! Parce que oui, le Float-A-Palooza, activité organisée depuis 2016, a comme objectif d’amasser des fonds pour The Chill Foundation, une fondation créée par Jake et Donna Carpenter, fondateurs de Burton Snowboards, pour soutenir les jeunes athlètes.

Faque c’est quoi le Float-A-Palooza?

Un peu dans le même principe que la descente de rivière du Kayak Café (j’en parle ici), la rivière Winooski descend tranquillement vers le Lac Champlain. On n’a donc qu’à s’installer confortablement sur un tube et se laisser guider par le courant. Parfois on s’accroche avec d’autres participants pour créer une immense île flottante, parfois on se laisse aller en petits groupes pour garder une certaine intimité et surtout, pour ne pas revivre l’expérience du « Beach Club » version « floating ».

La descente du point de départ au point d’arrivée dure au total 4 h. Dans le même principe que l’activité de descente du Kayak Café, un autobus nous attend à la fin du parcours et nous ramène au stationnement où l’on nous sert de la bouffe (question d’aider ceux qui auraient besoin de dégriser avant de rembarquer sur la route).

Mais là, tu te demandes, boire de l’alcool et descendre une rivière, c’est pas un peu dangereux?

Que le niveau de l’eau soit ultra bas (comme cette année) ou normal (comme l’an dernier), tout le monde peut mettre le pied à l’eau et marcher à côté de son tube (en ayant, bien évidemment, d’excellents souliers d’eau). Les derniers 100 mètres sont plus profonds, certains allant même jusqu’à sauter d’un magnifique pont de métal. Par contre, l’événement étant organisé en partenariat avec les pompiers de la région, il y a de la sécurité sur la rivière pour nous assurer d’arriver à bon port. Reste que mon conseil c’est de boire assez modérément… Pas nécessairement pour la sécurité, mais parce que la sortie de l’eau est plutôt sketch! Mettons que c’est préférable d’avoir une grande partie de sa force physique.

Une activité à mettre dans ta to-do

Avec l’immense succès de l’événement encore cette année, j’imagine que ce sera renouvelé l’an prochain. Marquez-le à votre agenda, c’est toujours le dernier samedi du mois de juillet. En partant très tôt de Montréal, on arrive au moment de la mise à l’eau et on peut se greffer au groupe.

AH et mon dernier conseil… Toujours apporter un kit de réparation de tube sur place! Cette année, mon tube s’est percé avant le premier pit stop. Mettons que ça enlève un peu au charme quand on se laisse aller avec le courant dans un tube semi-dégonflé. Pis même si j’ai collé du gros tape noir lors du premier arrêt, je confirme qu’à la fin de la descente, mon ananas était plus que meurtri 🤷‍♀️🍍

Float-A-Palooza 2018 avec les chicks ✅