Déposer les premiers mots sur un blogue, c’est loin d’être facile. Est-ce qu’on se présente? Est-ce qu’on se lance drète dans un sujet précis? Il n’y a pas de règles très claires. Faque je vais y aller au «feeling» en vous racontant pourquoi j’avais envie de bloguer (de nouveau).

Il y a quelques semaines, j’ai écrit un texte sur mon site web. Parce que oui, en plus de ce nouveau blogue, j’ai un pas-si-nouveau site web professionnel. Un texte que j’ai titré: « Bloguer, yeah or nay? » et dans lequel j’ai décortiqué plusieurs questions qui me trottaient dans la tête: Je le fais comment? Combien de temps je peux m’y consacrer? Et surtout, si je ne le fais pas, vais-je le regretter?

À la première question, je m’étais entendue de garder un seul site web. Parce qu’on s’entend, deux sites web c’est beaucoup de gestion et surtout, c’est diriger les gens vers un site ou l’autre sans nécessairement qu’ils visitent les deux. Ainsi, est-ce que je perds des lecteurs et/ou des futurs clients? Je ne me suis finalement pas écouté, car pour être franchement honnête, même si je sais qu’il est préférable de tout mettre sous un seul et unique URL, mes deux sites web n’ont pas le même objectif. Il m’était donc difficile d’écrire sur mon site web professionnel, hormis pour des trucs pro ou pour parler de tacos (et encore là, je pense que je préfère en parler ici). PARCE QUE JE VAIS PARLER DE TACOS, promis! 🌮

Puis, à la deuxième question, la réponse c’est… probablement non. Mais bien avant d’arrêter de bloguer, l’an dernier, le temps était loin d’être quelque chose qui me faisait peur. IL EST PASSÉ PAR OÙ MON COURAGE? Je vais le retrouver, promis!

Enfin, si je ne le fais, vais-je le regretter? La réponse est oui. La preuve, j’avais déjà trouvé un nom pour un blogue (en novembre 2017), j’avais même réservé le nom de domaine pis j’avais surtout commencé le design (que j’ai évidemment tout refait dans les dernières semaines sans savoir si j’allais vraiment lancer le tout. Je change tellement d’avis souvent!).

Faque!

Me voici, me voilà de nouveau avec un blogue sur lequel je vais vous importuner avec mes dernières découvertes, mes états d’âme (promis, je ne serai pas trop lourde… Il paraît que j’ai déjà été lourde 🤷‍♀️) et mes dégustations de tacos (parce que c’t’un peu mon branding pis il est grand temps que je l’utilise outre qu’en me le faisant tatouer sur le corps). En espérant que vous apprécierez! Pis, si c’est le cas, je vous invite à me suivre sur les réseaux sociaux.

Notez que je ne créerai pas de comptes spécifiques pour ce blogue, du moins, pas pour le moment. Je vais plutôt vous inviter à suivre mes comptes déjà actifs en cliquant sur chacun des réseaux suivants: Facebook et Instagram. Comme je signe les textes qui se trouvent ici en mon nom personnel (et professionnel), je préfère garder qu’une seule communauté. Seul l’avenir me dira si ça en vaut la peine de modifier la stratégie de départ 😬

Mon passé sur la blogosphère

Parce que oui, comme je l’ai mentionné plus haut, j’ai déjà blogué. Certains m’ont donc peut-être lu sur ces blogues, d’autres les découvrent aujourd’hui. Ils sont tous morts et enterrés, donc impossible à retracer, mais je tiens quand même à vous les présenter. Parce que même si je pourrais considérer ça comme des échecs, ils m’ont tous amené un peu plus loin et m’ont permis de faire ce que je fais aujourd’hui: être stratège et gestionnaire de médias sociaux à mon compte depuis déjà 2 belles années.

Découvertes et autres trucs – C’était mon premier « vrai » blogue. Celui-ci me permettait de partager mes découvertes, mes restaurants préférés, mes roadtrips entre copines et bien plus. Ça m’a donné envie d’écrire et de m’inscrire à temps très partiel au Certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Je l’ai tué pendant ma deuxième année du certificat, car je ne le trouvais pas assez professionnel. lol. Je n’ai finalement jamais fini mon certificat, ayant trouvé un emploi dans une agence de communications qui me prenait beaucoup trop de temps.

Les Lunetières – C’était un blogue spécialisé sur l’industrie de l’optique que j’ai bâti avec une personne nouvellement amie dans ma vie. Elle travaillait dans l’industrie, moi, je suis née dans l’industrie. Bon, j’exagère, mais quand même… Ma mère est une figure assez connue de l’optique au Québec (pour ne pas la nommer), mon beau-père et ma demi-soeur étant aussi des opticien.ne.s. J’ai fini par tuer ce blogue quand ma copine et moi nous sommes rendues compte que l’industrie avait aucune envie de nous avoir dans les pattes. Dommage! Ça aurait pu être un beau succès et une belle plateforme pour tous les bureaux d’optique qui auraient voulu rejoindre les jeunes qui aujourd’hui, achètent en ligne! lol.

Apéro & Co. – Un blogue que j’ai partie avec la même copine que Les Lunetières et qui me permettait de partager tout. Je l’ai tué en 2017. C’était un meurtre consensuel avec mon ancienne partner. Je sortais d’une relation qui était sur le respirateur artificiel depuis quasiment le début, mais dont j’avais la certitude qu’elle finirait par revivre. C’est pas arrivé! Faque vous imaginez que ma force n’était vraiment pu assez présente pour continuer de bloguer, surtout quand on y croyait pu vraiment.

J’ai blogué pendant, grosso modo, cinq ans. Dans la dernière année, j’ai bien écrit quelques textes sur mon site web, mais je trouvais difficile de ne pas avoir de plateforme qui me permettait d’être libre. Bien qu’on peut penser que d’écrire sur un site web qui porte littéralement mon nom c’est easy peasy, ça n’a jamais été vraiment le cas.

via GIPHY

Alors, sur ce, je vous souhaite la bienvenue sur mon nouveau blogue. En espérant que celui-ci dure plus longtemps que mes trois autres réunis. Et si ce n’est pas le cas, bien au moins, j’aurai essayé.

Psst. Vous vous demandez pourquoi j’ai appelé ce blogue: Rue St-Vallier. La réponse se trouve sur la page À propos.

Psst encore. C’est pas moi sur la photo! Bien que ça me ressemble un peu (not), c’est une photo de Artem Bali sur Unsplash.