En cette période de pacte pour la transition, je profite de mon blogue pour vous démontrer que le service de transport interurbain est un mode de transport collectif à évaluer pour vos prochains déplacements entre les grandes (et moins grandes) villes.

« Le bus jusqu’à Saint-Sauveur 😳 »

C’est le message que j’ai reçu d’une amie, vendredi dernier, après avoir fait état de mes déplacements interurbains sur ma story Instagram. 🚌

Bien peu semble savoir qu’il est possible de se rendre facilement dans le nord sans voiture. Je ne les blâme pas… Avant d’avoir moi-même des problèmes avec ma voiture, en 2015, je n’avais jamais évalué cette option. Quand j’ai eu la nécessité de me trouver d’autres alternatives pour mes déplacements, j’ai trouvé des solutions facilement accessibles et pas si chères! 🙌

De Montréal à Tremblant en quelques arrêts

Depuis la vente de ma voiture en juin dernier, j’ai souvent accès à la voiture de ma mère 👌 Sauf que vendredi dernier, elle n’était pas disponible à partir de Montréal. J’ai donc dû m’organiser tout un casse-tête de transport pour me rendre au condo de mes parents, à Tremblant.

J’avais donc organisé mon transport en autobus du Terminus Cartier, à Laval, pour me rendre aux « Outlets » de Saint-Sauveur. Une réservation que j’ai faite avec Busbud pour un montant total de 14 $ (plus taxes), aller. Ensuite, de Saint-Sauveur, ma mère me laissait sa voiture pour que je continue ma route, seule, jusqu’à la montagne. Si nos horaires avaient mieux concordé, j’aurais pris l’autobus jusqu’à Saint-Jovite pour un montant total de 29 $ (plus taxes), aller.

Le quai No 11 du Terminus Cartier dessert le transport interurbain

Plusieurs compagnies de transport interurbain sont disponibles au Terminus Cartier, à Laval

Juste moi qui attend l’autobus avec mon stock de ski (bon, j’avais pas les skis à transporter #ouf)

Débarcadère : Saint-Sauveur-des-Monts (juste derrière le McDo)

C’est donc assez simple de se rendre dans le nord à partir de Montréal (jusqu’à Mont-Laurier, avec Galland, ou jusqu’à Rouyn-Noranda, avec Maheux).

Pour vous aider à réfléchir lors dans vos prochains déplacements

via GIPHY

Parce que oui, il y a des avantages, mais il y a aussi des désavantages! Il faut tout prendre en considération, tsé!

Les avantages

  • « Jammer » de Laval à la 640 pis de Blainville à Saint-Jérôme, l’autoroute 15 a le don d’user ma patience. Avec Autobus Galland, je peux m’installer confortablement avec un livre, de la musique à mes oreilles et je relaxe jusqu’à ma destination. Il y a même des toilettes… d’un coup l’autobus est pris dans un trafic monstre!
  • Le service de transport permet d’apporter un bagage à main et deux bagages enregistrés. Ce qui fait que vous pouvez en apporter du stock pour vos weekends entre ami.e.s dans l’nord!

Les désavantages

  • L’autobus doit évidemment faire plusieurs arrêts : Saint-Jérôme, Saint-Sauveur, Saint-Adèle, Val Morin, Sainte-Agathe-des-Monts avant de se rendre à Saint-Jovite (voire même Mont-Laurier). La route est donc beaucoup plus longue que de s’y rendre directement en voiture (mais BEAUCOUP MOINS STRESSANTE).
  • Pour ceux qui veulent se rendre dans le village piétonnier de Tremblant, il y a un gros gros truc à prendre en considération! L’autobus interurbain Montréal –> Tremblant s’arrête à Saint-Jovite. Elle ne se rend pas à la montagne directement. Par le passé, la montagne offrait un service de « shuttle » entre le Shell Saint-Jovite et l’hôtel de notre choix. Mais depuis quelques années, le service n’est plus offert 😥JE RÊVE, QU’UN JOUR, LE SHUTTLE REVIENNE ME CHERCHER!

P.S. Ce texte n’est pas commandité par Busbud, Autobus Galland, Mont Tremblant et/ou Tourisme Laurentides.